Que faire quand on est enceinte et en plein divorce ?

Le divorce est une situation dans laquelle tous les couples peuvent se retrouver. Il est probable qu’une femme soit enceinte pendant la procédure de divorce d’avec son époux. L’auteur de la grossesse peut être son mari ou son nouveau compagnon et cela peut causer des complications dans la prononciation du divorce. Afin d’éviter que le processus de séparation ne soit chamboulé ; la femme doit entamer certaines démarches avant l’arrivée de l’enfant.

Consulter des experts du domaine

Le divorce est une chose désagréable à laquelle personne ne souhaite être confronté et c’est encore plus difficile lorsque la femme est enceinte. Son état peut engendrer des complications sur le plan émotionnel, physique et moral chez la femme. Afin d’éviter ces risques, il est recommandé de se retourner vers des professionnels du droit c’est-à-dire faire appel aux services d’un avocat spécialisé en divorce. Vous pouvez également obtenir des renseignements concernant les services juridiques sur internet. Déjà que la majorité des avocats peuvent être consultés en ligne et c’est un plus, car vous n’aurez pas effectué de déplacement et vous gagnerez en temps. Toute cette procédure ne nécessite pas l’engagement d’un avocat si vous n’êtes pas prête. Sur le web, il est même possible de trouver des sites spécialisés constitués d’avocats expérimentés du domaine. Il s’agit d’une sorte de cabine d’avocat en ligne. Vous pouvez bénéficier des conseils de la part de ces sites et connaître la marche à suivre face à votre cas.

Le divorce pendant la grossesse est une étape difficile à gérer, mais lorsqu’on y est préparé, et que l’on est entouré des bonnes personnes, il sera certainement prononcé en votre faveur.

Que faire si l’époux est le père de l’enfant ?

Même pendant le divorce, il est possible que la femme tombe enceinte. Face à une telle situation, le conjoint est devant la loi le père de l’enfant. Il n’est donc pas nécessaire d’établir une reconnaissance de paternité anticipée. Le père connu est le conjoint de la femme jusqu’au 300ème jour après la prononciation du divorce surtout lorsque le divorce s’est fait par consentement mutuel. Il en va de même pour une procédure de divorce contentieuse dont la durée peut s’étendre au même délai que le divorce par consentement mutuel, mais ceci, après l’ordonnance de non-conciliation. En ce qui concerne l’établissement du montant de la pension alimentaire, il faudra attendre la naissance du bébé. Les époux ont deux options dans ce cas ;

  • Attendre que le bébé naisse avant de se séparer,
  • Entamer la procédure de divorce avant l’arrivée du bébé.

Que faire si le père est le nouveau conjoint ?

Si la femme est déjà dans une autre relation avant la prononciation du divorce et qu’elle tombe enceinte de son nouveau partenaire, une reconnaissance de paternité anticipée doit être faite. Le concerné ou la femme devra se rendre à la mairie munie de la carte d’identité ou d’une pièce justificative afin d’effectuer la déclaration de l’état civil. Il n’est pas nécessaire que cette démarche soit entamée avant la naissance du bébé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*