Vente de l’or en France : que dit la loi sur le sujet ?

En plus d’être une valeur refuge, l’or est également une véritable solution d’épargne. En situation de crise, le cours haussier de ce métal précieux incite quelques détenteurs d’or à le revendre. Cependant, avant de procéder à la vente de son or, en France, il est primordial de prendre des renseignements sur la règlementation applicable. Pour vous permettre d’échapper aux arnaques ainsi qu’aux surprises désastreuses, nous vous donnons la substance de ce que la loi française dit sur la vente de l’or.

Les catégories d’or admises à la vente en France

En France, les épargnants ont la possibilité de miser sur de l’or papier ou d’investir dans de l’or physique. La législation française a pris le temps de bien régir le second type d’investissement. Avant de procéder à l’achat vente or Vannes, vous devez savoir que l’or physique peut prendre diverses formes. Il peut se présenter sous la forme de lingots, de lingotins, de plaquettes d’or ou de pièces d’or postérieures à 1800 et ayant eu un cours légal.

Par ailleurs, il faut que ces masses de métal jaune soient constituées d’au moins 99,5% d’or pour être considérées comme or d’investissement. Vous avez également la possibilité de revendre vos bijoux en or, bien qu’ils contiennent une infirme quantité du précieux métal jaune.

Où vendre son or en France ?

Il existe une diversité de réseaux pour investir dans l’or et pour le revendre. Bien que ceux-ci soient différents, il est recommandé de rester vigilant, et ce, quel que soit l’endroit où vous effectuez la transaction.

Les comptoirs physiques constituent le réseau le plus commun et facile d’accès pour céder son or. Ils sont des agences physiques gérées par des courtiers ou des experts spécialisés dans les métaux précieux. Le tarif de rachat de ces établissements est essentiellement basé sur la cotation journalière de l’or.

Vous pouvez aussi vendre votre or sur les sites internet, et ce, depuis le développement du digital. L’opération de vente se fait par l’intermédiaire d’un site internet appartenant généralement aux courtiers qui détiennent des comptoirs physiques. Bien que cette possibilité facilite la transaction, il est indispensable que vous vérifiiez le sérieux et le professionnalisme des sites qui proposent de racheter votre or en ligne.

La bijouterie fait aussi partie des canaux par lesquels vous pouvez passer pour vendre votre or. Les bijoutiers testent les bijoux en or et en argent pour déterminer leurs carats. Cela permet de connaitre la pureté du métal et d’estimer son prix.

Quels sont vos droits en tant que vendeur d’or ?

Dans le cadre de toute relation commerciale et même au cours de la vente de votre or, vous disposez de plusieurs droits. D’abord, vous disposez d’un droit de rétractation durant les 48 heures suivant la signature du contrat de vente d’or. Lorsque vous faites valoir ce droit, vous devez retourner le montant de l’achat au professionnel pour qu’il vous restitue votre or.

En plus du droit de rétractation, vous avez le droit de choisir la taxe et les conditions applicables. Selon la législation française, vous avez la possibilité de choisir la fiscalité applicable, au cours de la vente de votre or. Vous pouvez préférer une imposition sur les plus-values à 36,2%. Il est aussi possible de bénéficier d’un abattement de 5% sur la plus-value, et ce, par année de possession. Il faut néanmoins que vous ayez un document qui atteste de la date d’acquisition de votre or.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*