Premier achat immobilier : quelle somme emprunter ?

Lorsque vous souhaitez acquérir un bien immobilier pour votre première fois, évitez de plonger la tête baissée au risque de tomber dans les multiples pièges présents dans le domaine de l’immobilier. C’est bien beau de vouloir acheter la maison de vos rêves, mais il est important de savoir la somme qu’il vous est permis d’emprunter auprès de la banque. Cette institution tient compte de certains facteurs pour vous octroyer le prêt dont vous avez besoin pour acquérir votre futur bien immobilier.

La capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt est le montant qu’il vous est permis de demander à la banque pour l’achat d’un bien immobilier. Elle se calcule en fonction de vos revenus et de vos charges. Avant l’acquisition d’un bien immobilier, il est impératif de connaître sa capacité d’emprunt pour éviter de vous retrouver plus tard en difficulté.

La capacité d’emprunt est déterminée en fonction du taux d’endettement qui ne doit pas excéder 35%, le montant de votre apport personnel, le type de prêt que vous souhaitez obtenir, la durée de l’emprunt, le montant des mensualités à rembourser et votre âge à la souscription du prêt.

Les revenus

Les revenus réguliers doivent être pris en compte lors du calcul de la capacité d’emprunt (salaire, pensions alimentaires, allocations familiales, revenus fonciers, rente d’assurance vie et la pension retraite). Vous devez également tenir compte des revenus de remplacement pour le calcul de l’allocation-chômage. Si vous êtes un salarié ou un chef d’entreprise, il est probable que vous n’ayez pas de rémunération fixe et dans ce cas, vous devez prendre le résultat annuel de votre entreprise et estimez une moyenne mensuelle de vos revenus.

L’apport personnel

Il s’agit de la somme d’argent que vous êtes prêt à investir pour l’achat de votre bien immobilier. Cette somme peut être constituée en placements disponibles en donations familiales, ou en produits d’épargnes (PEL). Pour obtenir un crédit immobilier, il est conseillé d’apporter des fonds propres à hauteur de 10 % que vous souhaitez emprunter.

Les charges

Certaines charges du foyer sont prises en compte comme celles faisant partie du reste à vivre. Pour faire un test de votre capacité d’emprunt, il suffit d’enlever les mensualités de vos prêts immobiliers ou de ceux du crédit à la consommation en cours de remboursement, sauf s’il s’achève dans un an. Tenez également compte du loyer, des impôts, de la pension alimentaire et de la rente. Assurez-vous que votre reste à vivre soit suffisant pour gérer votre loyer, la nutrition, le transport, l’électricité, l’habillement, l’assurance et le chauffage. Il est difficile de calculer le reste à vivre, mais les banques souhaitent qu’il soit supérieur à 800 € pour une personne et 1 200 € pour un couple avec un supplément de 300 € par personne supplémentaire à charge.

Obtenir des aides

En fonction de votre situation, il est possible de bénéficier des aides financières pour la réalisation de votre premier achat immobilier à l’instar du prêt à taux zéro. Notez que ce prêt est réservé aux primo-accédants c’est-à-dire les personnes qui achètent leur maison à titre de résidence principale. Ce taux permet de financer une partie de l’achat de l’appartement ou de la maison.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*