Pourquoi un locataire doit souscrire une assurance habitation ?

Il est vrai que l’immeuble que vous occupez ne vous appartient pas, mais une fois où vous êtes décidé d’y emménager, vous êtes devenu comme le propriétaire. En effet, vous êtes dans l’obligation d’en prendre soin. Parmi les engagements que vous avez signés dans le contrat de location, souscrire une assurance habitation fait également partie de vos obligations. N’attendez pas alors votre bailleur à le faire à votre place.

L’assurance habitation dédiée au locataire

D’une manière générale, lorsqu’un dégât se manifeste, il ne vous prévient pas. Face à cette situation, la seule que vous puissiez faire est de vous prémunir contre ce risque. Pour ce faire, la loi du 6 juillet 1989 ne vous donne pas le choix, mais vous oblige à souscrire une garantie adéquate, tel est le cas d’une assurance risques locatifs. Si un incendie ravage l’immeuble et son intérieur pendant que vous vous êtes absenté, avec cette formule, vous êtes tenu à l’écart du remboursement des dégâts. Il en est de même si les eaux fuitent et provoquent par la suite des inondations. Au cas où les dommages impactent la partie de votre voisinage, l’assurance habitation vous donne également l’occasion de les couvrir.

Si, par négligence, vous avez fait exprès d’ignorer l’importance de cette assurance, la loi vous oblige à prendre en main tous les frais de couverture liés aux dégâts. Elle ne vous laissera pas tranquille tant que le problème n’est pas résolu. Même si vous ne voulez pas prendre cet engagement, le Code des assurances vous contraint à remettre une copie d’attestation d’assurance tous les ans auprès du propriétaire. Si vous manquez ce rendez-vous, vous serez passible de sanction.

A lire aussi  Que faire en cas de violence conjugale ?

L’avantage offert par l’assurance habitation tout risque

En tant que propriétaire, vous disposez déjà d’une assurance adaptée pour pouvoir occuper l’immeuble. Cependant, ce ne sont que les dégâts majeurs qui peuvent être garantis par cette couverture. Si la maison ou appartement subit un incendie et vos objets de valeur sont partis en fumée, la formule risques locatifs n’est pas suffisante pour faire face à ce souci. Se tourner vers l’assurance multirisque est une bonne alternative. Peut-être que vous avez pris une location meublée. Au cas où les meubles ont été incendiés, les assureurs en charge de votre dossier prennent en considération l’indemnisation des dommages, sauf si votre police d’assurance correspond à ce cas.

  • La couverture offerte par l’assurance habitation multirisque n’est pas limitée. Grâce à cette formule, vous êtes dans la mesure de profiter de garanties optionnelles.
  • Au moment où vous vous absentez, il se peut que l’immeuble soit cambriolé. De ce fait, quelques objets ont disparu. Si vous avez souscrit une assurance convenable, cet éventuel vol sera réglé dans les jours qui se suivent.
  • Malgré aux équipements électriques vétustes de l’immeuble, toutes les installations finissent par exploser et provoquent des préjudices considérables. Si vous avez contracté l’assurance tout risque, la réparation des dommages est prise en charge par les assureurs.

Le problème de passer une assurance habitation locataire

De nos jours, même si la loi est stricte, il existe encore des preneurs qui négligent l’assurance habitation. Cela, car ils ne veulent pas payer les cotisations fixées dans le Code des assurances. Dans cette condition, si des dégâts se manifestent dans le logement, vous êtes tenu de payer tous les couts liés à ces dommages. Après l’évaluation effectuée par l’expert, quel que soit le montant mentionné dans le rapport, vous n’avez pas le droit d’y mêler le propriétaire. Vous êtes le seul responsable de vos actes. Si vous ne parvenez à régler le problème dans un délai imparti, le bailleur est dans la mesure de faire appel à un avocat. Une fois, l’affaire est emmenée devant un tribunal, apprêtez-vous à payer des dommages et intérêts au-delà des frais de réparation.

A lire aussi  Comment protéger juridiquement son entreprise ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*