La capacité d’emprunt et ses implications pour les personnes en surendettement

Le surendettement est une situation dans laquelle se trouvent de nombreuses personnes, incapables de faire face à leurs dettes. La capacité d’emprunt, c’est-à-dire la somme maximale qu’un individu peut emprunter, est un élément clé pour prévenir et gérer le surendettement. Dans cet article, nous allons explorer les implications de la capacité d’emprunt pour les personnes en situation de surendettement.

Qu’est-ce que la capacité d’emprunt ?

La capacité d’emprunt est le montant maximal qu’une personne peut emprunter auprès d’un organisme financier (banque, société de crédit) en fonction de sa situation financière (revenus, charges, dettes). Cette capacité est calculée en fonction du taux d’endettement de l’individu, c’est-à-dire le rapport entre ses charges financières (remboursements de crédits) et ses revenus.

Pour évaluer la capacité d’emprunt, les banques et organismes de crédit prennent généralement en compte divers éléments tels que : les revenus du demandeur (salaires, pensions, revenus fonciers), ses charges fixes (loyer, pensions alimentaires), son épargne disponible et son historique bancaire (incidents de paiement ou non).

Les facteurs limitant la capacité d’emprunt

Plusieurs facteurs peuvent limiter la capacité d’emprunt d’une personne :

Le taux d’endettement : en général, les établissements financiers considèrent qu’un taux d’endettement supérieur à 33% est un signe de risque. Cela signifie que si plus du tiers des revenus d’un individu est consacré au remboursement de ses dettes, sa capacité d’emprunt sera réduite.

Les incidents bancaires : les personnes ayant déjà connu des incidents de paiement (impayés, découverts importants) sont souvent considérées comme des emprunteurs à risque. Cette situation peut diminuer leur capacité d’emprunt et rendre difficile l’accès à de nouveaux crédits.

A lire aussi  Ouvrir une franchise dans le BTP : les obligations légales à connaître

La durée du prêt : plus la durée du prêt est longue, plus le montant total des intérêts payés sera important. Cela peut réduire la capacité d’emprunt, car les organismes financiers prendront en compte cette charge supplémentaire dans le calcul du taux d’endettement.

Les conséquences du surendettement sur la capacité d’emprunt

Lorsqu’une personne se retrouve en situation de surendettement, c’est-à-dire qu’elle n’est plus capable de rembourser ses dettes avec ses revenus actuels, sa capacité d’emprunt est généralement très faible voire nulle. En effet, il est peu probable qu’un organisme financier accepte de lui accorder un nouveau crédit en raison du risque élevé de non-remboursement.

De plus, le surendettement a des conséquences sur la vie quotidienne des personnes concernées : difficultés à payer le loyer ou les factures, impossibilité de financer de nouveaux projets (achat immobilier, voiture), voire saisies et expulsion du logement. Ces situations peuvent entraîner des problèmes sociaux et familiaux, ainsi qu’un sentiment d’exclusion et d’échec.

Les solutions pour sortir du surendettement

Face au surendettement, plusieurs solutions existent :

Le rééchelonnement des dettes : il s’agit de renégocier avec ses créanciers (banques, organismes de crédit) pour obtenir un allongement de la durée de remboursement, une diminution des mensualités ou un report des échéances. Cette solution peut permettre de réduire le taux d’endettement et ainsi d’améliorer la capacité d’emprunt.

Le rachat de crédits : cette opération consiste à regrouper l’ensemble des dettes en un seul et unique crédit. Le but est d’obtenir une mensualité globale plus faible et une durée de remboursement plus longue. Le rachat de crédits peut aider à sortir du surendettement en facilitant la gestion du budget et en améliorant la capacité d’emprunt.

A lire aussi  Changer le siège social d'une société : démarches et enjeux

La procédure de surendettement : lorsque les solutions précédentes ne suffisent pas à redresser la situation financière, la procédure de surendettement auprès de la Banque de France peut être envisagée. Cette procédure permet d’établir un plan de redressement personnalisé en tenant compte des capacités de remboursement du débiteur.

En conclusion, la capacité d’emprunt est un élément central pour comprendre et prévenir le surendettement. Les personnes en situation de surendettement doivent prendre conscience de leurs limites financières et adopter des stratégies adaptées pour sortir de cette spirale infernale. Le rééchelonnement des dettes, le rachat de crédits et la procédure de surendettement sont autant de solutions qui peuvent les aider à retrouver une situation financière saine.